Le diagramme d’Ishikawa, encore appelé méthode des 5M, 7M ou diagramme en arrête de poisson, est une méthode d’analyse créée par le japonais Ishikawa.

Utilisation du diagramme d’Ishikawa

C’est une méthode d’analyse qui sert à rechercher et à représenter de manière synthétique les différentes causes possibles d’un problème.

La méthode d’Ishikawa utilise une représentation graphique (diagramme) en forme de poisson pour matérialiser de manière structurée le lien entre les causes et leur effet (défaut, panne, dysfonctionnement…). Ce qui d’autre part lui a valu les appellations de « diagramme en arêtes de poisson », et « diagramme de causes à effet ». 

Avant de construire un diagramme de causes à effet

  1. La construction du diagramme d’Ishikawa est basée sur un travail de groupe. Il est important de former une équipe de travail pluridisciplinaire et de faire participer chaque membre.
  2. Pratiquer auparavant un brainstorming et trouver toutes les causes possibles au problème. 
  3. Chacun doit émettre ses opinions librement sur les origines possibles.
  4. Sélectionner les causes principalement responsables du défaut ou du problème.
  5. Classer les causes liées au problème posé. 

Les caractéristiques de la méthode Ishikawa

Kaoru Ishikawa classe les différentes causes d’un problème en 5 grandes familles : les 5M

  • Matière : Emballage, produit, consommables (papier, documents…), matières premières…
  • Milieu : Géographie (disposition, localisation…), ambiance (éclairage, température, bruits divers…)
  • Méthodes : Mode opératoire, reporting, procédures, organisation, consignes…
  • Matériel : Outils, machines, dispositif de convoyage, entretien, pièces de rechange…
  • Main d’oeuvre : Ressources humaines, personnel interne, sous-traitance, compétences, attitudes, effectifs…

Pour 7M ajouter éventuellement : Moyens financiers, Management.

Réalisation du diagramme

ishikawa, arrête de poisson, causes effet

 

  1. En s’inspirant d’un squelette de poisson, on trace une flèche horizontale dirigée de la gauche vers la droite. C’est « l’arrête centrale ». A l’extrémité droite de cette arrête, on représente un triangle « l’effet ». C’est le problème à traité, celui pour lequel on recherche les causes possibles.
  2. Cinq droites obliques ou « arrêtes secondaires » sont ensuite greffées à l’arrête centrale. Elles représentent les 5M, cinq famille de causes d’après Ishikawa.
  3. A chacune des arrêtes secondaires (famille de cause), on associe les causes possibles à l’aide de petites flèches horizontales.
  4. Inscrire sur des minis flèches les causes rattachées à chacune des familles.

 

Le diagramme d’Ishikawa est utilisé comme outils d’analyse pour le DOPS.